De mon infertilité à ma stérilité définitive #endometriose

Grâce aux différentes lectures et questionnements qui en ont découlé, j’ai pu être préparé pour mon entretien début janvier avec mon chirurgien.

Je pensais au tout départ faire les choses en 2 étapes :
Tout d’abord procéder au grand nettoyage des lésions endométriosiques

Puis dans un 2nd temps procéder à l’hystérectomie car je doutais de sa pertinence dans ma situation puis je voulais aussi me laisser le temps de peut-être accepter cette situation sans retour possible en arrière.

Mon chirurgien souligna qu’avec l’adényomose :
endométriose interne qui se caractérise par le développement de muqueuse utérine à l’intérieur du myomètre (paroi musculaire de l’utérus) 

qui tapisse joliment mon utérus et vu sa localisation, les douleurs ne seraient pas toutes réglées après la 1ère intervention chirurgicale et que je risquerai de devoir me faire réopérer juste après. L’hystérectomie étant le seul traitement radical et définitif de l’adénomyose.

Cependant il trouva ma proposition de procéder en 2 étapes pertinente et légitime si je souhaitais mener entretemps un projet de grossesse.

Mais cela m’a paru une évidence en regardant mon mari pendant la consultation que la priorité aujourd’hui était ailleurs. Je ne fus pas saisi par l’émotion que j’avais pu ressentir la dernière fois en m’imaginant que cela pouvait être à nouveau possible d’être enceinte. Javais douté mais ces doutes appartiennent au passé car se rattacher à un espoir plus qu’hypothétique d’une grossesse naturelle avec l’adényomose qui est aussi responsable de mes fausses couches, ce serait replonger dans ce qui m’a tant bercé d’illusions.

Nous n’avons aujourd’hui plus aucun projet de grossesse, je veux juste que nous soyons heureux et que nous puissions nous retrouver physiquement.

La PMA et la maladie ne m’auront pas permis de m’être réconciliée intimement, le plaisir n’y étant plus entre les spasmes et les douleurs.

« C’est une chose qui ne parle plus depuis longtemps. Ce n’est qu’un endroit. Un endroit où on ne va pas. C’est fermé. Sous la maison. Là, en bas. »
Les monologues du vagin d’Eve Ensler

Cette quête m’aura totalement mangé de l’intérieur, j’étais prête à tout pour cet enfant jusqu’à en oublier le principal : la notion de plaisir. Il est temps de nous retrouver et cela vaut bien un utérus qui n’a plus de raison d’être.

Résultat de recherche d'images

La meilleure solution pour l’adényomose étant l’hystérectomie alors pourquoi attendre ?

« Il me dit qu’on va tenter une opération. Pour me sauver. Que pour me sauver, il faudra peut-être enlever mon utérus.
Je dis NON !
Je veux parler à mon mari.
Qui vient en urgence.
Je lui dis, affolée, qu’« ils » vont peut-être t’enlever, que je m’excuse car nous n’aurons alors plus d’enfant, que je ne veux pas.
Je pars.
Je veux partir avec toi…
Alexandre me sauve avec un « je t’aime infiniment ». Cet infiniment bouleverse la suite et la suite de ma vie. Me sauve. Je m’accroche.
Tu me sauves aussi : on te retire. Définitivement.
Je me réveille sans toi. »
Extrait de louvrage collectif Lettres à mon utérus

Je me sens désormais plus au clair sur mes émotions et en totale confiance avec ce chirurgien qui me permet de pouvoir envisager sereinement cette opération.

Une nouvelle vie s’ouvre à moi, je me sens enfin prête à vivre cette nouvelle aventure et j’ai tellement hâte de pouvoir découvrir mon corps sans endométriose externe et interne !

Publicités

29 commentaires sur “De mon infertilité à ma stérilité définitive #endometriose

Ajouter un commentaire

      1. Je l’espère aussi j’ai des appréhensions mais chaque chose en son temps. J’essaye pour le moment de me préparer positivement à une nouvelle vie gros bisous Lily ❤

        J'aime

      2. J’allais te poser la question comme Lily! Quel chemin Artemise depuis ce fameux billet ou tu avais décidé de tout arrêter… du coup quand aura lieu l’intervention? Comme Lily j’espère que la convalescence ne sera pas trop longue… il faut prévoir un arrêt de combien de temps après une telle intervention?
        Je suis heureuse que tu aies réussi à faire ton choix…. 😘

        Aimé par 1 personne

      3. L’intervention est prévue pour le printemps comme je dois m’organiser au mieux professionnellement pour que cela n’ait pas trop de répercussions. Je suis censée être arrêtée 1 mois, j’ai malheureusement quelques retours qui me disaient que cela pouvait être bien plus long donc j’espère tenir le choc.
        Merci pour ton soutien et oui j’ai réussi à faire mon choix qui me paraissait cornélien donc j’espère que la sérénité restera… Je t’embrasse bien fort

        J'aime

      4. Je te le souhaite, vraiment…
        C’est vrai que tu es à ton compte maintenant non? Un mois, c’est court en effet il m’a fallu un mois et demi après ma salpingectomie, faute aux adhérences a priori. Mais je suis douillette aussi je pense…
        Bref, 🍀🍀🍀

        J'aime

  1. Une de mes patientes a eu la totale avec annexectomie il y a 3 jours, impossible de savoir qu’elle a été opérée si elle ne le dit pas, comme quoi c’est vraiment propre à chacune la convalescence… ceci dit, moi je m’en étais complètement remise au bout de 8 jours, ça a été plus long à cause de l’infection inattendue! C’est une intervention importante dans tous les sens du terme mais franchement c’est pas si horrible que ça. Et en plus si tu es claire dans ta tête c’est un immense soulagement physique et psychologique.

    Aimé par 1 personne

  2. Deux personnes de mon entourage ont eu une hystérectomie.. L’une qui ne s’écoute jamais a un peu trop forcé et a eu des saignements post opératoire. L’autre, 2 jours après l’intervention, arrêt de la morphine et le personnel l’a levé et obligé à prendre une douche, a bien douillé après. D’une personne à l’autre c’est très différent. Mais je crois qu’il faut savoir s’écouter aussi.
    En tout cas, je vous tire mon chapeau pour avoir su prendre une telle décision, même si elle résulte d’un long cheminement.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Anabelle pour ton message. Mon lieu est à l’abandon pour le moment avec la récidive de la maladie, je suis trop fatiguée pour m’y atteler. Je me dis que symboliquement avec ma reconstruction, le lieu trouvera tout son sens. Je t’embrasse 😗

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :